Pourquoi dois-je souscrire une assurance temporaire ?

Vous utilisez peu votre véhicule ? Vous souhaitez une assurance auto classique ? Vous envisagez de vous déplacer à l’étranger pour un court séjour ou importer/exporter un véhicule ?

L’assurance temporaire est prévue pour ces cas spéciaux.

L’assurance temporaire, qu’est-ce que c’est ?

L’assurance auto temporaire offre au conducteur la possibilité d’assurer son véhicule pour une courte durée. Contrairement aux assurances auto dites « classiques », conclues pour un an et renouvelées automatiquement à leur date anniversaire, l’assurance temporaire couvre généralement une période allant de 1 à 90 jours.

Qu’est-ce que l’assurance temporaire couvre ?

La grande majorité des assurances auto temporaires sont des assurances « au tiers ».

Elles couvrent donc :

  • La responsabilité civile du conducteur en cas de sinistre causé par sa faute à d’autres usagers de la voie publique ;
  • Une assistance avec le dépannage en cas de panne ou accident (voir conditions).

Comment souscrire une assurance temporaire ?

Dans la plupart des cas, le souscripteur doit avoir 23 ans minimum et être titulaire du permis de conduire depuis au moins 2 ans. Au moment de la souscription, il faudra fournir un certain nombre de pièces justificatives :

  • Une copie de la carte grise ;
  • Une copie d’un permis de conduire en cours de validité et permettant de circuler sur le territoire français ;
  • Un relevé d’information fiable (historique du conducteur), ou à défaut, une déclaration sur l’honneur concernant ses éventuels antécédents (sinistres, infractions au code de la route…).

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et établir un devis assurance auto correspondant à vos attentes. Il peut se faire en ligne, par téléphone ou dans l’une de nos agences.

Et en cas d’accident, que faut-il faire ?

Les accidents arrivent. Remplissez avec précision votre constat amiable, c’est de sa rédaction que dépend votre indemnisation. Il sert à rendre compte des circonstances de l’accident, à expliquer les dégâts survenus et à établir la responsabilité des conducteurs.

Surtout, n’oubliez pas de faire signer le constat par les deux parties ! Dans le cas d’un accident avec plusieurs véhicules, vous devrez remplir un constat avec chacun des conducteurs concernés (un par conducteur).

Si l’un des conducteurs refuse de remplir ou de signer le constat, relevez la plaque d’immatriculation de son véhicule et notifiez son refus dans la partie « observations ». Si aucun témoin n’est présent au moment de l’accident, pensez également à l’indiquer sur le constat afin de vous prémunir contre d’éventuels faux témoignages.

Est-ce qu’il y a des sanctions en cas de défaut d’assurance ?

Le fait de mettre en circulation un véhicule terrestre à moteur (VTM) sans l’avoir assuré est un délit puni par une peine d’amende de 3 750 €. En fonction des circonstances, une ou plusieurs peines complémentaires peuvent être appliquées.

Maintenant, vous connaissez tout !